Sivens : l’extrême droite de la gauche tarnaise organise un pogrom anti-zadiste

Dimanche 1 février, alors qu’une journée d’explication sur les zones humides a été annulée, une rencontre entre les pro et les anti-minuscule retenue collinaire de Sivens ont modifié le programme prévu.

La Dépêche du Midi s’est chargé de publier le communiqué de PS (Parti Socialiste, via Carcenac, on suppose) : relatant les « petits dérapages » ou le « nouveau coup de gueule »au cours desquels les agriculteurs-chasseurs-miliciens ont vu leurs manches de pioche sciemment abîmés par les pare-brise des véhicules des opposants forcenés et leurs lames de couteaux élimées par les pneus des voitures de ces mêmes opposants, décidément déchaînés. Un quad des groupes paramilitaires de la FNSEA a été endommagé suite à une sortie de route. Quelques zadistes (ou « pelluts ») virulents ont aidé le pauvre homme au crane rasé sous son casque à repartir sain et sauf.

Il nous revient, en accord avec nos confrères de ladite Dépêche, de proposer un article de fond pour relayer l’organisation de cette manifestation pacifique et citoyenne (encore une) chargée d’empêcher, comme c’est de mise dans un Etat de droit, le rassemblement prévu par les « pelluts » de la ZAD de l’ex futur barrage et autres écolos djihadistes (journée Mondiale des Zones humides).

C’est Maryline Lherm, maire de l’ « autrefois paisible » commune de Lisle-sur-Tarn – avant qu’on entreprenne de défendre l’environnement et qu’on s’inteanti_pellut_FNSEA_testet-sivens_police_soutien_gendarmerie_exactions_miliciens_soutiengendarmessivens_bouillesrroge sur le fonctionnement de la démocratie locale – qui a proposé aux « locaux » du Tarn et du Tarn-et-Garonne de susciter des débordements donnant enfin une preuve de l’extrême tension qui règne et faire enfin réagir le gouvernement par un nouveau déchaînement de violences policières.

Elle s’en explique, dans une lettre bien tournée, à l’attention de Manuel Valls, premier ministre chargé de faire respecter l’Etat du droit de se taire – ce dont il s’acquitte fort mal, les occupants de la ZAD n’étant pas encore éradiqués en dépit du danger sanitaire, social et politique qu’ils représentent. Mme le maire, soucieuse de protéger les syndicats puissants, a attribué une subvention à la FNSEA pour faire réaliser les uniformes de ces miliciens, de superbes sweat-shirts agrémentés de la mention : « Milice anti-pelluts. Soutien aux gendarmes de Sivens ».

anti_pellut_FNSEA_testet-sivens_police_soutien_gendarmerie_exactions_miliciens

Toute la journée du 1er février, ces valeureux représentants d’un ordre exceptionnel, désœuvrés suite à la fermeture de la chasse, ont assuré le blocage des routes et intimidé pacifiquement avec des manches de pioche, des barres à mine les personnes ou des insultes antizad-sémites qui auraient souhaité passer. Ils ont fait ça sans cagoules, avec leurs traditionnels casquettes et bonnets. Ils ne sont même pas interrompus pour le déjeuner, le barbecue a été organisé sur place. Les gendarmes ont été invités à les rejoindre pour ce convivial banquet. Les forces de l’ordre le méritaient bien, toute la journée elles se sont assurées que les miliciens-chasseurs-agriculteurs-choristes puissent exercer leur acte civique sans encombre.

Ci-dessous, le véhicule d’un élu agriculteur qui n’a pas le sens de la démocratie locale genre « si t’es pas d’accord, on te pète ta caisse » légèrement molesté par nos concitoyens.

pare_brise_zad

Publicités

24 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s