Elections départementales dans le Tarn : Votez Thierry Carcenac !

votez-utile-carcenac_gestion_dernier-departement_conseil-general_canton_albi_abstention_resultats_fn_ump_haricot_os-jambonOn ne manque pas de bonnes raisons pour voter en faveur de Thierry Carcenac, président sortant du Conseil général du Tarn, siège qu’il a usé jusqu’à l’os (du jambon) lui autorisant une parfaite connaissance des arcanes du pouvoir et du mode opératoire que requièrent les manigance et autres magouilles possibles ; sa place dans une baronnie locale qu’il a très largement contribué à fonder ; sa physionomie de haricot qui lui fait constituer avec l’autre Thierry du Tarn, le préfet tout en rondeur, un couple insolite qui nous rappelle Laurel et Hardy (il ne leur manque que le chapeau melon). Il est encore d’autres raisons qu’explicitent et développent les publicommuniqués diffusés par la Dépêche et financés sur les fonds du CG, gérés à bon escient (voir son bilan) par son président. Nous y renvoyons notre aimable lecteur.

Mais si l’on n’est pas encore convaincu que Thierry, c’est l’homme qu’il nous faut, sa gestion de l’affaire Sivens, la décision qu’il a prise le 06/03 pour la relancer sur nouveaux frais pourront achever de nous convaincre, et ce bien que cette décision ne relève nullement d’une entreprise électoraliste (ce n’est pas le genre de Thierry).

Retour par le JDT sur un épisode illustrant la capacité de Thierry à faire fonctionner, à la tarnaise, la démocratie locale.

Thierry Carcenac a commencé par refuser aux quelques élus, préoccupés par l’écologie et un peu trop tatillons – voire rigoristes – sur le protocole démocratique, le vote clair et séparé qu’ils demandaient pour acter la fin du projet initial. Ce n’est pas, en démocrate qu’il est, qu’il ne voulait pas le leur accorder, mais on n’avait pas trop de temps à perdre. Tout le monde était pressé de passer à l’apéro, y compris le journaliste de la Dépêche présent sur les lieux et dont le communiqué à publier avait déjà été préparé à l’avance.

Après cette ouverture, signe d’une grande ouverture, Thierry a lu la communication qu’il avait préparée tout seul avec sa femme la veille en se concertant avec lui-même et sa femme dans de longs débats contradictoires. Ce travail personnel qu’il avait bien voulu effectuer a à nouveau permis de faire gagner un temps considérable à l’assemblée. Et ce n’est pas négligeable la veille d’un weekend. Le texte flou et fumeux ne permet pas trop de savoir ce qui est imposé par le président du CG. La seule chose qu’on comprend c’est qu’on poursuit le barrage, en lui enlevant quelques centimètres de manière à en faire vraiment une retenue. Avec ces dimensions, plus personne ne pourra dire que c’est un barrage (satisfecit de Jacques Valax et de Maryline Lherm qui ont applaudi).

Puis on a procédé au vote à main levée. Thierry Carcenac a même consenti à prendre en compte l’avis des trois conseillers qui ont voté contre, s’arcboutant sur une position contraire aux intérêts de la FNSEA et de la CACG (on voit bien qu’ils n’en sont pas membres).

La séance, rondement menée, s’est terminée par des félicitations adressées à la FNSEA pour sa collaboration dans la chasse aux zadistes, avec une mention spéciale pour la maîtresse d’œuvre des opérations Pascale Puibasset (on était à quelques jours de la journée de la femme). Thierry a terminé en disant que le CG apporterait tout son soutien à la préfecture dans la traque aux zadistes qui allait désormais se mettre en place.

Tout s’est donc opéré très vite grâce à l’efficacité démocratique de Thierry, on a pu rapidement passer à l’apéro.

Impression

Voilà qui donne envie de voter pour lui, non ? Et si jamais vous ne le faisiez pas, rassurez-vous il a des solutions de rechange. Il prépare la suite avant le cimetière : « Si je ne suis pas reconduit, ce n’est pas la mort du petit cheval », relativise-t-il. « Il y a une vie après cela, je suis actuellement sénateur, je suis à la commission des finances. Je m’occuperai d’autre chose que je gérerai aussi mal ».

Cependant, nous avons un doute sur son succès de dimanche prochain. Comment va-t-il trouver des électeurs parmi les personnes et groupes qui ont applaudi devant son obstination ? Ils sont tous à sa droite et plus loin encore.

votez-utile-carcenac_gestion_dernier-departement_conseil-general_canton_albi_abstention_resultats_fn_ump_haricot_os-jambon_violence-policieres_sivens

Admirateurs de Thierry Carcenac devant les bureaux de vote d’Albi, Tarn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s