Pourquoi la retenue d’eau de Sivens n’est pas le barrage d’Assouan

Un Égyptien dans le Tarn

Un ingénieur en hydraulique à la retraite de nationalité égyptienne viendra, fin novembre, proposer aux Tarnais et Tarnaises, un exposé sur le barrage d’Assouan dont il est spécialiste puisqu’il a participé à sa conception sous le gouvernement de Nasser. L’initiative de cette heureuse manifestation revient à Jacques Valax : en voyage d’agrément en Égypte, le député et conseiller général du Tarn n’en oublie pas les affaires du coin ni les copains. Il souhaite, en effet, par cette conférence apporter un soutien à son ami Thierry Carcenac en offrant à tous les Tarnais et Tarnaises la possibilité de faire enfin la différence entre « barrage » et « retenue d’eau ». « Si le Tescou avait été le Nil, commente l’élu cumulard, on aurait peut-être fait un barrage, mais le Tescou ne nous offre que la possibilité d’une modeste retenue d’eau. Une confusion s’est installée dans le vocabulaire employé, et cela profite à la clique des opposants à cette retenue d’eau : il faut cesser de prendre des vessies pour des lanternes ».

barrage-sivens_jacques-valaxLa conférence, qui se tiendra au grand théâtre d’Albi, sera en français ; le conférencier, précise-t-on, ne maîtrise pas le patois local de Gaillac. Une traduction simultanée dans notre bel idiome est toutefois prévue. « Pourquoi la retenue d’eau de Sivens n’est pas le barrage d’Assouan », un tel exposé devrait éclaircir les nombreux esprits pour qui la chose est encore bien sombre.

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s