Emeutes à Gaillac : le maire perd un oeil par un tir de flash ball

Comme vous avez pu le voir chez nos confrères de La Dépêche, la manifestation (ou mise à sac, ou pillage, ou folie meurtrière) de dimanche soir à Gaillac a rapidement viré à l’émeute policière. Aucun blessé à déplorer du côté des forces de l’ordre. Aucun du côté des opposants au projet de barrage de Sivens (déclaré officiellement inutile au même moment), ni des casseurs (ou du moins, ils ne l’ont pas dit). Par contre, le maire, fraichement élu a reçu un projectile de flash-ball entre les deux yeux, en n’en perdant qu’un seul.

gaillac_maire_sivens_testet_remi_flash-ball_violences-policieresMalgré son allure débonnaire, les collègues de l’assassin de Rémi n’ont fait aucun discernement. Sans sommation, ils ont tiré sur tout ce qui bougeait (hommes ou femmes) ou ne bougeait pas trop (bébés et vieillards). Notre très cher édile, Patrice Gausserand, s’est encore pris un coup de botte sans conséquence grave quand l’officier l’a entendu dire « Je suis le maire, c’est moi qui vous ai appelé ». A ces mots, nous avons pu entendre la réponse de l’homme casqué jusqu’au genoux : « Insulte pas ma mère ! » Il faut dire que M. le maire avait hurlé en patois local. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

Jean Luxembourg pour Le Journal Détarné

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s